Gabriel Dharmoo’s upcoming projects and documentation

Posted on

Nouvelle vidéo / New video

Un highlight de mon automne, regardez au moins 2-3 minutes pour entendre les vocalisations imaginatives des membres du public. En fait, écoutez dont toute la patente. /// A personal highlight from this Fall, watch at least 2-3 minutes to hear the imaginative vocalizations of the audience members. Actually just watch the whole thing.
2 spectacles à surveiller en 2018 

 
  • Anthropologies imaginaires @ Usine C

    07 mars 2018 à 19h00  Usine C – Montréal (CANADA)08 mars 2018 à 19h00 Usine C – Montréal (CANADA)

    also presented February 11 2018 at 7:30pm in Calgary – Info and tickets here.

    Récompensée comme meilleure production internationale au Amsterdam Fringe Festival 2015 et meilleure nouvelle performance au SummerWorks Performance Festival 2016, Anthropologies imaginaires est un solo performatif mêlant improvisations vocales, projections documentaires et jeu théâtral. À la façon d’un reportage parodique, de faux spécialistes commentent la musique et les moeurs de populations fictives. Les explorations vocales de Dharmoo s’inspirent de traditions insolites ou isolées, collectées tout autour du globe. Il en résulte un paysage sonore où se côtoient le folklore imaginaire et les techniques expérimentales, qui remet en question les notions de standardisation et de normalité, et souligne la diversité des modes d’expressions d’une culture à une autre. Une démonstration humoristique et dérangeante du post-colonialisme, du post-exotisme, de l’extinction culturelle, de la globalisation, du racisme normalisé et de l’appropriation culturelle. /// Acclaimed as the best international production at the Amsterdam Fringe Festival 2015, and best new performance at the SummerWorks Performance Festival 2016, Anthropologies imaginaires is a solo performance merging vocal improvisations, documentary projections and theatrical acting. As a parody of journalistic reporting, fake specialists comment on the music and cultural practices of various fictional peoples. The vocal explorations of Dharmoo find their inspiration in bizarre isolated musical traditions from around the world. What results is a sonic landscape, in which imaginary folklore and technical experimentation merge. This juxtaposition calls into question notions of standardization and normality, as well as underscores the diversity of self-expression from one culture to another. That which results is a light-hearted yet disturbing demonstration of post-colonialism, post exoticism, cultural extinction, globalization, normalized racism and cultural appropriation.

    • À chaque ventre son monstre 
      Opéra bruité avec l’Ensemble Paramirabo

      13 avril 2018 à 19h30  Maison de la culture Frontenac – Montréal (CANADA)Le compositeur montréalais Gabriel Dharmoo propose un opéra non lyrique construit sur des thèmes qui portent sur le monstre et, d’une certaine façon, sur le monstre à l’intérieur de chacun de nous. Ce spectacle met en vedette trois solistes : Sarah Albu, Elizabeth Lima et Gabriel Dharmoo qui seront accompagnés par les musiciens de l’Ensemble Paramirabo. Textes de Françoise Major.  /// Montreal composer Gabriel Dharmoo presents his new non lyrical opera which showcases different manifestations of monstruosity, including the monster within. Performed by Ensemble Paramirabo and vocal soloists Sarah Albu, Elizabeth Lima and Gabriel Dharmoo. Texts by Françoise Major. 

Chambre d’écoute by Chantale Laplante

Posted on

Chambre d’écoute est un concert immersif qui s’inscrit dans une recherche sur l’écoute, plus particulièrement sur l’engagement du corps à l’écoute du son et du lieu, ce que je nomme le corps hyperécoutant. Tel un laboratoire, Chambre d’écoute examine la possibilité d’un va-et-vient entre une écoute « immersante » et une écoute spectacle, entre le monde sans médiation et un point de vue extérieur. À travers l’interaction percussions, jeux sonores, électronique et environnement lumière, le visiteur-écouteur pourra circuler librement dans le lieu, et s’engager dans un processus d’exploration de sons et de sens, dans un donner à entendre, à ressentir, dans une écoute intime, dans un ensemble, ni neutre ni décoratif, en perpétuelle mutation, au coeur d’un espace de résonances.